Fini le calvaire, La CNDH dotée enfin d'un bâtiment devant servir de siège national

 Après plusieurs années passées dans la location, la Commission Nationale des Droits de l'Homme (CNDH) , est enfin dotée d'un bâtiment propre à elle.

Le Président de cette institution citoyenne d'appui à la démocratie a été notifié depuis le samedi 18 janvier dernier, sur la signature par le vice-premier ministre en charge des Infrastructures et travaux publics d'un arrêté attribuant à la CNDH le bâtiment devant abriter son siège.

C’est depuis le 13 janvier que les membres, cadres et agents de la Commission Nationale des Droits de l’Homme ont appris à travers les réseaux sociaux, la nouvelle de la signature par le vice- premier ministre, ministre des Infrastructures, Travaux Publiques et Réaménagement ITPR, de l’arrêté attribuant à la CNDH, le bâtiment situé sur le croisement de Royal et le boulevard du 30juin, jadis occupé par le ministère de l’agriculture.

Mais la notification de cette arrêté est parvenue à la CNDH seulement le samedi 18 janvier dernier. C’est dans ce cadre que le Président de la CNDH, a informé officiellement ce lundi 20 janvier tous les cadres et agents de cette nouvelle qui vient couronner une démarche de plusieurs années menées par les membres de cette institution chargée de la promotion et de la protection des droits de l'homme. Après avoir obtenu l’arrêté, rien ne peut bloquer, ni retarder la CNDH d’occuper dans toute légalité ce bâtiment, sauf quelques formalités d’usage, notamment l’état de lieu qui doit être fait dans toute urgence par la division unique des ITPR.

Notons que la Haut-Commissaire des Nations Unies aux Droits de l’Homme sera à Kinshasa le 25 janvier prochain, et dans le cadre de sa visite en RDC, elle rencontrera en premier, les membres de la CNDH dans leur nouveau siège et à cette occasion, elle va remettre symboliquement le don du HCNDH à la CNDH, don constitué des motos, chaises des bureaux, tables, ordinateurs, cameras et fournitures. C’est donc parti avec la CNDH-RDC, qui est en train de réunir petit-à-petit des bonnes conditions pour promouvoir et défendre les droits de l’homme en RDC.

B. Mudiayi