BRP CNDH /SUD-KIVU : 20 personnes dont 3 femmes libérées à la suite des visites des cachots et lieux de détention

Dans le cadre de la surveillance du respect des droits de l'homme dans les lieux de détention, le bureau de représentation provinciale de la Commission Nationale des Droits de l'Homme, CNDH, au Sud-Kivu a lancé des visites intenses des cachots de la ville de Bukavu. Pour la première étape commencée le 17 février, le cachot dénommé P2 du Commissariat provincial de la PNC, celui du Commissariat urbain de la ville de Bukavu ainsi que celui de la police de la protection de l'enfant étaient concernés par cette visite.

Effectuées en collaboration avec le parquet général et le Commissariat provincial de la Police Nationale Congolaise, PNC, du Sud-Kivu, ces visites ont connu la participation du Procureur de la République qui a personnellement fait partie de l'équipe le 17 février. Ce dernier a conseillé et encouragé la CNDH à poursuivre ce travail dans le strict respect de la loi et de ses attributions, et Il a en outre, rassuré sa collaboration pour la réussite de ce travail. Rappelons que ces visites interviennent pendant la période de grève des Magistrats lancée le 10 février, période à laquelle certains Officiers de la Police Judiciaire, OPJ, sont tentés d’être accusés d’actes irréguliers.

Signalons que, pour bien mener ce travail, le BRP CNDH/ Sud-Kivu a travaillé en collaboration avec les OPJ qui, pour la plupart, ont compris la nécessité de libérer les personnes dont la détention n'était pas justifiée.
Au total, 20 personnes dont 3 femmes ont été libérées dans les trois cachots précités.
Le Coordonnateur du bureau de représentation de la CNDH / Sud-Kivu a remercié les autorités de la Police Nationale pour leur collaboration et compte poursuivre cette activité dans tous les cachots de la ville de Bukavu avant de s’étendre dans les territoires.