CNDH : Ouverture ce vendredi 28 février 2020 de la Session Ordinaire de la Commission Nationale des Droits de l’Homme du Mois de Février 2020.

Convoquée conformément à l’article 31 du Règlement Intérieur de la Commission Nationale des Droits de l’Homme, la première session s’ouvre au mois de février et la deuxième au mois d’août.

Le Président de la CNDH, MWAMBA MUSHIKONKE Mwamus, a circonscris son discours d’ouverture en trois points essentiels notamment : la présentation de la CNDH, les activités réalisées en 2019 ainsi que la situation des droits de l’homme en 2019,suivie des recommandations.

S’agissant du premier point, le Président de la CNDH a rappelé la mission de cette institution, qui est celle de promouvoir et de protéger les droits de l’homme sur toute l’étendue de la République Démocratique du Congo.
Parlant des activités réalisées en 2019, le Président de la CNDH a remercié le gouvernement pour avoir honoré son engagement en logeant la CNDH dans un bâtiment de l’Etat.

Cependant,la CNDH déplore une faible exécution de son budget dont deux mois seulement de frais de fonctionnement lui ont été alloués à la sur les 12 mois de l’année 2019.

Parmi les recommandations formulées, la CNDH demande au gouvernement de décaisser effectivement le budget voté par le parlement dans la loi des finances à la CNDH, lutter contre l’impunité, et améliorer la situation des droits de l’homme sur toute l’étendue de la République.

DCM