Après les juges et les OPJ, la CNDH a réuni ce mercredi 09 juin 2020, les Juges et Officiers du Ministère Public ainsi qu'un représentant de la Prison Centrale de Makala, pour évaluer le système pénitentiaire Congolais et le recours excessif à la

Après les magistrats, le personnel pénitentiaire et les OPJ, la Commission Nationale des Droits de l'Homme a réuni ce mercredi 09 juin 2020, les juges de tribunaux de paix ainsi qu'un représentant de la Prison Centrale de Makala, en vue d'évaluer le système pénitentiaire Congolais et le recours excessif à la détention préventive abusive.

A la suite de la visite des prisons et lieux de détentions au mois d'avril 2020, la CNDH a organisé une série d'activités avec le personnel pénitentiaire, les officiers de la Police Judiciaire,OPJ, les Officiers du Ministère Public,OMP, sur l'application des instruments internationaux et normes nationales en matière de la détention préventive.

Au cours de ces activités, la CNDH a réfléchi avec les participants sur les *normes* internationales et nationales qui sous-tendent la détention préventive, les principes fondamentaux et spécifiques ainsi que les gatenties judiciaires en matière de la détention préventive.

A l'issu des ces échanges, les participants ont relevé les bonnes et les mauvaises pratiques dans le chef des acteurs intervenants dans la détention préventive, ce qui va permettre à la CNDH, de mener son plaidoyer pour le respect des droits de l'homme et de la loi en ce qui concerne la détention préventive en République Démocratique du Congo.