Droits des détenus en RDC, La CNDH a publié son rapport semestriel après les visites effectuées dans des prisons et autres lieux des détentions

 

Conforment à sa Loi organique, la Commission Nationale des droits de l'homme (CNDH) a publié ce Vendredi 23 Juillet 2020, un rapport semestriel des visites des prisons et autres lieux des détentions. Ce rapport renseigne que plusieurs irrégularités et violations des droits de l'homme dont les détenus préventifs et les prisonniers sont victimes ont été constatées.

 

A en croire Mwamba Mushikonke, président de la Commission nationale des droits de l'homme, les visites effectuées sur le terrain ont été faites conformément au projet d'appui à la lutte contre le recours excessif à la détention préventive. Pour cela, six Provinces de la RDC ont été visitées par la CNDH. Il s'agit notamment de Haut-Katanga, Haut-Lomami, Kasaï-Central, Kasaï-Oriental, Tshopo et Kinshasa.

 

Au terme de ces  visites, il a été fait état de délabrement très  avancé de de la plupart prisons construites depuis l'époque coloniale, la surpopulation carcérale ; la quasi absence de literie dans toutes les prisons visitées; la modicité du budget alloué aux services pénitentiaires avec comme conséquences la sous-alimentation et la malnutrition des pensionnaires ; des cas de rupture fréquente et régulière des stocks de vivres dans les prisons ; l'insuffisance du personnel pénitentiaire et médical par rapport aux nombres des pensionnaires. Plusieurs autres cas d'atteinte ont été signalés.

La CNDH condamne les arrestations arbitraires, les détentions illégales, les mauvaises conditions carcérales dans les prisons et cachots ayant entraîné morts d’hommes, et plaide pour que soit remédié au recours excessif à la détention préventive abuse en mettant en application la disposition Constitutionnelle selon laquelle "la liberté est la règle et la détention l'exception". Faire ainsi permettrait d'agir positivement sur la situation des droits des personnes détenues.