La situation des Droits de l’Homme en République Démocratique du Congo pendant la période du mois de juillet à novembre était scrutée au cours de la réunion mensuelle organisée ce jeudi 19 novembre 2020, par la CNDH avec les ONGDH

 

Cette réunion mensuelle souvent présidée par le numéro un de la Commission Nationale des Droits de l’Homme CNDH, permet de passer en revue la situation de droits de l’homme dans le pays.

En effet au cours de la période visée par le rapport présenté par la CNDH à cette réunion, à savoir de juillet à novembre, il est signalé que la situation des droits de l’homme reste préoccupante à Kinshasa tout comme à l’intérieur du pays.

Il faut noter par exemple : Les cas des enlèvements des personnes ; les violations et atteintes présumées contre le droit à la vie suite à des vols à mains armées ; les violations des droits civils et politique et autres.

D’où le Président de la CNDH, Me. MWAMBA MUSHIKONKE MWAMUS a lancé un appel envers le chef de l’Etat entant que garant de la Nation pour qu’il veille au respect des Droits de l’Homme particulièrement les Droits civils et politique conformément à son engagement pris devant la nation.

Plusieurs autres recommandations formulées dans ce rapport sont destinées aux responsables des autres institutions et le gouvernement de la République en vu de l’amélioration des droits de l’homme en RDC.