L’inspection Générale de la Police Nationale Congolaise et la Commission Nationale des Droits de l’Homme s’engagent à œuvrer ensemble pour la promotion des droits de l’homme en République Démocratique du Congo

Dans le cadre de la collaboration interinstitutionnelle, les membres du Bureau de la Commission Nationales des Droits de l’homme, CNDH, assisté par le directeur de cabinet, le Secrétaire Technique et du conseiller juridique, ont eu une tête à tête avec le numéro un de l’Inspection Générale de la Police Nationale Congolaise, Inspection Générale de la Police Nationale Congolaise, le Général Raus N. CHALWE, qui était lui aussi accompagné d’une forte délégation constituée de son adjoint et des conseiller de cabinet.

Au centre de cette rencontre, il s’est agi de la mise en place d’une collaboration formelle entre l’IG de la PNC et la CNDH, en vue de l’amélioration de la situation des droits de l’homme en RDC et particulièrement en ce qui concerne le travail réalisé par la PNC.

Le Président de la CNDH, Me Mwamba Mushikonke Mwamus a à cette occasion évoqué quelques cas souvent à la base des violations des droits de l’homme par la Police Nationale Congolaise entre autres : le chevauchement dans le traitement des dossiers, le manque de formation des OPJ.

Le Président de la CNDH qui était très flatté par cette initiative de la part de l’inspecteur Général de la PNC, a souhaité la conjugaison des efforts en synergie entre les cours et tribunaux, l’armée et la police ainsi que l’institution en charge de la promotion et la protection des droits de qui est la CNDH.

Pour sa part, le Général Raus a souligné sur le fait que le bras séculier pour la réussite de la mission de la CNDH c’est l’IG de la PNC tout en précisant que parmi les trois structures qui constituent la PNC à savoir, le Commissariat général, l’inspection général et la structure de commandement, seul l’Inspection Générale a le pouvoir de contrôler et de sanctionner.

Cette mission oblige l’Inspection Générale à collaborer avec la CNDH, institution étatique ayant reçu le mandat de promouvoir et de protéger les droits de l’homme sur toute l’étendue de la République.

A l’issu de cet échange fructueux la CNDH et l’IG de la PNC se sont convenues de la formalisation de leur collaboration par la mise en place d’une structure parraine qui pourra tabler régulièrement sur les questions de violations des droits de l’homme.