Reçu en audience ce jeudi 14 janvier 2021 par le Président de la CNDH, Les personnes bénéficiaires de la grâce présidentielle dans le dossier de l’assassinat de Laurent Désiré KABILA, sollicitent l’implication et l’accompagnement de la CNDH,

Devant le Président de la CNDH, la délégation a présenté ces remerciements au Chef de l’Etat Félix-Antoine TSHISEKEDI qu’ils ont surnommé apôtre de Dieu pour la grâce présidentielle. 

Ces personnes qui viennent de recouvrir la liberté 20 ans après condamnation disent avoir tout perdu, plus d’emploi, plus de logement avec pour conséquence des familles dispersées.

C’est dans ce cadre qu’ils sont venus solliciter l’accompagnement de la CNDH, la seule Institution de l’Etat en charge de la promotion et de la protection des Droits de l’Homme en RDC, dans leur démarche de la demande de réparation des préjudice causés suite à leur arrestation.

Le Président de la CNDH, Me. Mwamba Mushikonke Mwamus a invité les graciés à déposer une plainte écrite afin que les experts de la CNDH puissent se pencher sur le dossier.

Il sied de rappeler que la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples avait déjà ordonné à l’Etat Congolais non seulement à libérer les détenus dans le dossier de l’assassinat de l’ancien Président de la République Mzee Laurent Désiré KABILA, mais aussi de les indemniser.