RDC/Mois de mars : Les Membres, cadres et agents de la CNDH sensibilisés sur le numérique.

Les femmes, les droits humains et le numérique, c’est le thème abordé au cours de la conférence-débat organisée par la Commission Nationale des Droits de l’Homme, CNDH, ce vendredi 26 mars 2021, en la salle des réunions de son siège à Kinshasa, en marge du mois de mars dédié à la femme.

Dans son mot d’ouverture, le Coordonnateur de la Sous-commission des droits de femme et de l’enfant, le Commissaire Olivier WALA-WALA, a circonscrit cette activité qui consiste à réveiller l’attention des femmes sur les avancées technologiques, leurs avantages ainsi que leurs inconvénients.

Il s’en est suivi le premier exposé sur la présentation d’une Boîte à image sur les différentes sortes des violences sexuelles, leurs causes et leurs conséquences par Monsieur Didier Kabeya Shikika, Défenseur des droits humains, invité pour ce faire.

Prenant la parole pour parler du numérique, le Rapporteur de la CNDH, Me. Belinda LUNTADILA NZUZI s’est étendue à travers son exposé, sur les différentes sortes des réseaux sociaux, leur signification, leur rôle positif et négatif dans la société et comment les utiliser. Elle a également mis un accent sur l’impact du numérique sur les droits humains.

Pour illustrer cet exposé, le Chef de Département de Communication et Médias de la CNDH, Monsieur Benoit MUDIAYI, a procédé à la démonstration de l’utilisation pratique des réseaux sociaux pour servir à la communication non seulement individuelle et aussi au marketing institutionnel.

Le Conseiller en charge des droits civils et politiques, Me. Carlos MUPILI a quant à lui éclairé les participants sur les dangers du numérique à travers les notions de la cybercriminalité.

Toutes ces présentations ont permis aux participants, à s’imprégner des avantages et inconvénients de l’usage du numérique en rapport avec la mission dévolue à la CNDH, à savoir, la promotion et la protection des droits de l’homme.

Il faut noter que cette activité a connu la présence des Commissaires de la CNDH, des délégués du Bureau Conjoint des Nations Unies aux Droits de l’Homme et de la Chargée d’Affaires de l’Ambassade de Suède en République Démocratique du Congo.

DCM