La CNDH en atelier d’imprégnation et d’appropriation de sa mission

« Contribuer à l’opérationnalisation de la commission nationale des droits de l’homme (CNDH), en aidant ses membres et le personnel technique à acquérir les outils méthodologiques et à développer les qualités et dispositions nécessaires à la bonne exécution de celles-ci « , tel est l’objectif poursuivi par l’atelier d’imprégnation et d’appropriation des missions assignées à la CNDH.

Ouverte hier, cette session de formation, qui va se clôturer cet après-midi à Kinshasa, est organisée par le bureau conjoint des Nations unies pour les droits de l’homme.
En ouvrant cet atelier, le président national de la CNDH, Mwamba Mushikonke Mwamus, a indiqué qu’avant la prestation de serment de tous les 9 membres de cette institution citoyenne devant la Cour constitutionnelle, il est impérieux d’organiser cette session de formation pour permettre l’appropriation de différentes attributions telles que conférées par la loi organique sur la CNDH. Selon lui, les interventions qui seront abordées au cours de ces deux journées retenues pour cette activité, permettront aux membres de la CNDH de mieux asseoir leurs actions en faveur de la promotion et de la protection des droits de l’homme en RDC.
Pour terminer, le président national de la CNDH a souligné que le bureau de cette institution nationale des droits de l’homme est bel et bien depuis l’élection du bureau. Dans les jours à venir, ce bureau va prêter serment devant la Cour constitutionnelle pour démarrer effectivement ses activités. Mwamba Mwamus a fait remarquer que l’arrêt rendu par la Cour constitutionnelle la semaine dernière, a invalidé le règlement intérieur et non le bureau de la CNDH.
Pour sa part, le directeur adjoint du BCNUDH Abdoul Aziz Thioye a indiqué que c’est une grande responsabilité historique de présider aux destinées de la CNDH dans un contexte comme celui de la RDC. S’adressant aux membres de cette institution citoyenne, il a insisté :  » c’est à vous de tracer les sillons qui marqueront de manière indélébile l’histoire de cette institution en RDC « .
Le directeur adjoint du BCNUDH a encouragé cette nouvelle équipe tout en lui assurant du soutien de son institution pour l’accompagner dans la réalisation de ses missions. Et de marteler, « il importe d’avoir une vision commune, une compréhension commune desdites missions ».
Il a rappelé que l’organisation des Nations unies exécute une large gamme d’activités visant à réaliser l’un de ses principaux objectifs, la promotion et la protection des droits de l’homme. Aussi, l’ONU fournit une assistance concrète aux Etats dans les efforts qu’ils déploient pour protéger et promouvoir les droits de l’homme, de même qu’elle informe les populations des droits auxquels elles peuvent prétendre. Mathy MUSAU