CNDH-RDC/ Protection des droits de l’enfant, la CNDH et la fondation KABEYA plaident en faveur de la mobilisation de fonds relatif à l’organisation du premier colloque international sur la protection de l’enfant en RDC.

Nonobstant l’existence d’un arsenal juridique en rapport avec la promotion et la protection des droits de l’enfant, la situation de ce dernier demeure toujours préoccupante.

Organisée le vendredi 28 mai 2021 en la salle des réunions de la Commission Nationale des Droits de l’Homme par la CNDH et la fondation KABEYA SHIKIKA en partenariat avec la MONUSCO, l’UNICEF, cette matinée vise à mener le plaidoyer en vue du financement du premier colloque Kinshasa 2022, sur la protection des droits des enfants en RDC.

Dans son discours d’ouverture de cette matinée, le Président de la CNDH, Me. Mwamba Mushikonke Mwamus a rappelé que la Commission Nationale des Droits de l’Homme est une Institution de l’Etat Congolais. Elle est un organisme technique et consultatif chargée de la promotion et de la protection des droits de l’homme en RDC.

Dans ce cadre, elle est appelée à aider les pouvoir publics à assumer correctement leurs pouvoir constitutionnelles et engagements internationaux en matière des droits de l’homme en général et des droits de l’enfant en particulier.

Cette activité s’inscrit donc dans le prescrit de l’article 6 en son point 19 qui reconnait à la CNDH le pouvoir de développer des réseaux et des relations de coopération avec les institutions de la République, des organisations locales et internationales poursuivant les mêmes objectifs.